Pour vous inscrire à notre lettre d'information :

Origine

L’idée de mutualité en Guinée s’est concrétisée à Yendé en 1998 dans le cadre du projet de recherche sur le partage du risque maladie. La mutuelle Maliando a été l’une des premières mutuelles à exister dans le pays. Depuis lors, plus d’une centaine de mutuelles ont vu le jour en Guinée, notamment dans les
préfectures de N’Zérékoré, Kissidougou, Mamou, Pita, Labé. Malgré leur nombre important, leur couverture, et donc leur impact sur les populations, reste faible et méconnu, et leurs performances sont très disparates. Les principaux promoteurs sont Dynam, la GTZ, le CIDR et Nantes Guinée.

Nombre des problèmes auxquels sont confrontées les mutuelles de santé résultent de choix politiques et économiques qui dépassent de loin les capacités d’influence des mutuelles individuelles (faible décentralisation, mauvaise gestion des ressources publiques, mauvaise qualité des soins, ruptures fréquentes de médicaments,…). C’est pourquoi les promoteurs ont créé en 2005 une plate-forme nationale de concertation qui regroupe entre autres DynaM, la GTZ, Prism, Save the Children et les ONG françaises Nantes-Guinée et le CIDR. Parmi ses actions, la plate-forme a notamment invité le conseiller technique de la PCG (Pharmacie Centrale de Guinée) pour mieux comprendre le problème d’approvisionnement en médicaments. Elle a aussi rédigé un document de référence sur les mutuelles de santé en Guinée pour les Ministères. Enfin, la plate-forme a contribué à l’élaboration d’un projet de loi sur les mutuelles de santé.

A l’heure actuelle, il n’existe pas de reconnaissance formelle des mutuelles de santé. L’ancrage institutionnel fait donc défaut : aucun Ministère n’exerce la tutelle du mouvement mutualiste.